lundi 14 juillet 2014

L'insoutenable légèreté du Mondial

Après quelques semaines d'absences, me voilà de retour, en même temps que la fin de la Coupe du Monde MASCULINE de football.
J'avoue avoir été un peu "rincée" par les scores affligeants du Front National aux dernières élections, mais aussi par l'abandon des ABCD de l'égalité, et enfin par le retrait par le Sénat du décret visant à pénaliser les clients dans la loi concernant l'abolition de la prostitution...

Non, la démocratie n'est pas à la fête, je vous le dis... L'égalité des droits non plus.
Quand on voit le taux d'abstention, donc le nombre de personnes qui ont préféré garder leur cul sur la canapé au lieu de faire leur devoir de citoyen, moi ça me déprime quelque peu.
Quand on voit aussi le gouvernement reculer contre des groupuscules réactionnaires qui passent leur temps à faire de l'intox sur ces maudits enseignants qui proposeraient des travaux pratiques spéciaux sur la masturbation dès la maternelle, on a de quoi se demander où va le monde.
Et enfin, quand on voit le Sénat reculer sur l'identification des clients prostitueurs comme étant pleinement actif dans la prostitution, là encore, il y a vraiment de quoi pleurer. J'avoue maintenant ma fatigue contre Esther Benbassa qui passe son temps à nous dire combien le modèle suédois est nul à chier (oui oui, on peut y mettre de jolis mots, une fois traduit, ça donne ça hein) SANS ARGUMENT.

Non mais, stop à la connerie à la fin !

Et bien, non, il paraît qu'on arrête pas le progrès, mais apparemment, les conneries non plus.

Photo issue du journal Le Temps

Voilà qu'il y a plusieurs semaines débutait ce que la majorité des gens appellent "le Mondial", dans une ambiance chaud patate puisqu'il a fallu réprimer quelques manifestations pour éviter de gâcher la fête...