vendredi 2 mai 2014

Toutes des putes

C'est un fait, nous ne pouvons pas lutter : nous sommes des putes, et la moindre erreur de look relève de la putasserie pure et simple.



Non, ce n'est pas moi qui le dit, ni Giedré d'ailleurs (enfin, si un peu, mais bon, l'ironie, de temps en temps, ça ne fait pas de mal), c'est Ségolène Royal qui nous le fait comprendre.

Petit retour sur l'histoire en question : la semaine dernière courait la rumeur que Mme Royal, ministre de l'écologie nommée par Manuel Valls avait fait interdire les décolletés dans son ministère. Il semblerait que malgré un démenti, la rumeur soit en réalité tout à fait fondée.

Et il faut bien avouer que ça pose un problème, un vrai problème.


Interdire les décolletés au ministère de l'écologie, ça signifie dire aux femmes de tout notre pays que leur corps est un problème. Ca signifie également que leur corps est source de tentation et que ce n'est ni "propre" ni sécure de porter des décolletés. Cachez donc ce corps qu'on ne saurait voir...

Je ne saurai que trop rappeler que c'est une thèse qui permet bien souvent aux violeurs d'échapper à la justice, que c'est également ce qui excuse trop souvent des agressions sexuelles ou des conduites de harcèlement sexuel... Alors que ces comportements n'ont absolument rien à voir avec l'apparence des femmes mais sont un simple prétexte pour leur faire ressentir que dans la société, elles sont des inférieures et que quoi qu'elles fassent, elles le resteront.

Le moindre écart sur notre apparence porte à commentaires, et nous enferme dans l'importance que la société estime nécessaire qu'on accorde à notre corps... Alors que nous ne sommes pas des objets.

Alors...

Non, je ne vous remercie pas, Mme Royal, de nous faire passer pour d'éternelles putes. On pourrait bien se balader toutes nues avec une plume dans le cul, ça ne changerait rien : notre société est inégalitaire, et ce discours puant (même si il est hypothétique) sur nos fringues en est une simple preuve.

 Plutôt que de se perdre dans des discours stupides sur les vêtements des femmes, ce sera bien de faire une politique qui tienne compte des vrais besoins du peuple... Mais bon, voyez, ça aussi, c'est peut être déjà trop demander...




2 commentaires:

  1. Il faut bien une femme pour passer un coup de balais dans la vie politique française, non ? :x

    RépondreSupprimer
  2. Au japon, ils sont même en avance sur nous...

    http://www.japantrendshop.com/FR-breast-line-cover-bust-hider-p-1409.html

    RépondreSupprimer