mardi 1 avril 2014

"T'as pas d'humour, de toutes façons, tu es hystérique"

Entendue, lue, relue, réentendue des centaines, que dis-je, des milliers de fois, cette phrase cinglante et absolument non argumentée est l'une de mes plus fidèles compagnes. Et probablement celle de tas d'autres personnes aux sensibilités féministes.

Bon, il est évident que dans ces cas là, on n'a pas spécialement envie de répondre de façon argumentée de son côté. On voudrait simplement dire : "Mais je t'emmerde mon petit pote !", mais parfois ça ne sort pas. Et parfois, on fait soi-même de l'auto-censure sur ce qu'on aurait pu dire et qui aurait pu nous conduire à cette réponse si désagréable à recevoir de la part de ses interlocuteurs.

C'est une féministe, elle n'a pas d'humour, OH MON DIEU !!!!!!!!!!!

Déjà qu'on dit communément que les femmes n'ont pas d'humour, mais alors les féministes... Est-il physiologiquement possible qu'elles en aient, hein ?

C'est une vraie question pour un tas de gens.

C'est par exemple, une vraie question pour Rémi Gaillard. Ce brave monsieur nous gratifie en effet d'une belle vidéo d'une minute et 44 seconde où il mime des actes sexuels avec des femmes qui n'ont rien demandé.
Et qui se demande après pourquoi y a des gens que ça ne fait pas rire.
Mais au fait, est-ce que quelqu'un s'est demandé POURQUOI diable ça nous faisait pas marrer ?




Parce que...


Parce que c'est tout simplement dégradant. Rémi Gaillard se débrouille en effet pour filmer en majorité des femmes, mais aussi une personne de l'autorité qu'on tourne le plus possible en dérision (un flic). Mais on ne peut pas oublier que la vidéo montre à 90% des mimes d'actes sexuels sur des femmes.
Donc ces actes sont adressés en majorité à des femmes, pour, comble de l'ironie, épater le public masculin.
Et remarquez que ce genre d'actes nous est coutumier... Est-il si différent des "File moi ton 06, hé salope !", des sifflements dans la rue, des mains qui effleure des parties de notre anatomie que nous préférerions garder pour nous... Bref, tous ces gestes qui font un peu genre "on a élevé les cochons, les poules et les boeufs ensemble" quoi.
L'un de mes proches (toujours le même) a fait un commentaire très pertinent à propos de cette vidéo, toujours dans la même veine : "oui, enfin, y a pas à discuter, c'est ENCORE une agression sexuelle".

Et ce qui est affligeant, là encore, c'est : POURQUOI UNE TELLE EVIDENCE N'EFFLEURE PAS L'ESPRIT DE CES GENS ?

Bah non, si on regarde bien les commentaires, et si on lit la réaction de Rémi Gaillard, c'est nous qui n'avons pas d'humour et qui nous sentons agressé(e)s pour n'importe quoi.
Mais comment ça n'importe quoi ?!!! Des agressions sexuelles répétées, auxquelles il participe manifestement, la vidéo en est une preuve, ce n'est pas n'importe quoi, c'est encore une fois des actes qui tombent sous le coup de la loi...

Et là, j'en reviens à des choses que j'évoque depuis plusieurs billets déjà : mais où est l'empathie là-dedans ? La seule défense de ces personnes, c'est que nos réactions n'interviennent que parce que nous sommes des coincées du cul qui n'aimons ni le sexe ni l'humour... Mais notre sexualité vous emmerde les gars ! De même que notre humour vous emmerde !

Votre humour nous exclut, nous humilie, on va pas en rire non plus, qu'est ce que vous croyez ? Vous riez quand vous êtes humiliés ? Quand on mime sur vous une violence que vous vivez déjà dans votre quotidien ? Vous riez ? Parce que si c'est le cas, moi, j'ai de la peine pour vous. Moi, au moins, j'ai vaguement de l'empathie pour des gens comme vous. L'inverse n'est semble-t-il pas vrai...

Donc merci à Rémi Gaillard, encore une fois, de nous apprendre le véritable humour : rire quand un con vous insulte, rire quand un con mime un viol sur vous, rire quand on vous regarde comme un morceau de viande pendu au bout d'un crochet... Merci de nous rappeler combien nous n'avons pas d'importance aux yeux de la société, merci de nous rappeler la place qui est à la nôtre, merci de nous rappeler que vous êtes bien les maîtres de l'espace public en continuant à nous humilier avec vos agressions sexuelles... Merci, vraiment, j'avais tellement failli oublier...

Moi, je vous remercie de faire le buzz comme ça pour qu'Audrey Pulvar vous traite de sombre connard, parce qu'en l'absence d'excuse... Je me demande si vous méritez réellement des qualificatifs plus sympathiques.

Et mon humour vous emmerde.


2 commentaires:

  1. Fort heureusement, on peut ne pas être une femme et *aussi* trouver cette vidéo absolument pas drôle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est, quoi qu'on en dise, une bonne nouvelle !

      Supprimer