dimanche 27 avril 2014

De la violence

Pour la plupart des gens, la violence est un instinct naturel chez l'être humain, en particulier chez les hommes. De nombreuses œuvres essaient en effet de montrer combien les hommes sont naturellement violents et près à user de leur force pour assurer leur sécurité ou leur confort. C'est une règle bien établie à l'intérieur de nos têtes que la violence est inhérente à la nature des êtres humains et que nous en avons besoin pour survivre dans un monde implacable.

Pourtant... En avons-nous réellement besoin ? Sommes-nous réellement programmés génétiquement pour user de violence, verbale et physique, lorsque nous pensons être en difficulté ?

C'est ce que les idées reçues nous apprennent : la violence est nécessaire, même à un niveau minimal, pour s'assurer une place dans le monde.

HUG ! Moi être homme viril et violent !

Pourtant, les neurosciences nous apprennent que ce n'est peut être pas le cas. La violence, comme de nombreux autres comportements humains, serait l'une des résultantes de nos apprentissages... Après tout, pourquoi pas ?
Laissons Mme la Dr Muriel Salmona nous entraîner sur cette piste qui, en un éclair, nous en apprend beaucoup sur les inégalités femmes / hommes d'hier et aujourd'hui.

dimanche 20 avril 2014

Féministes pour une Europe Solidaire

Ca y est, c'est parti. Les féministes se lancent dans les élections européennes. Des féministes vont se positionner contre l'austérité qui nuit à l'égalité femmes / hommes et essayer de faire entrer ces débats plus directement sur la scène politique. Nous franchissons, en tous cas en France, une étape décisive : nous portons avec fierté le nom de "féministes".

Le féminisme, c'est de la clownerie, il paraît...

Nous ne nous cachons plus derrière d'autres mouvements, ou des positionnements de débat, il y a maintenant une liste dont le nom comporte "féministe".

Maiiiiiiiiiiiiiiis... Comme prévu, ça ne plaît pas à tout le monde (remarquez, je suis allée chercher sur un site déjà orienté...). Qui s'en étonnerait ?


mardi 1 avril 2014

"T'as pas d'humour, de toutes façons, tu es hystérique"

Entendue, lue, relue, réentendue des centaines, que dis-je, des milliers de fois, cette phrase cinglante et absolument non argumentée est l'une de mes plus fidèles compagnes. Et probablement celle de tas d'autres personnes aux sensibilités féministes.

Bon, il est évident que dans ces cas là, on n'a pas spécialement envie de répondre de façon argumentée de son côté. On voudrait simplement dire : "Mais je t'emmerde mon petit pote !", mais parfois ça ne sort pas. Et parfois, on fait soi-même de l'auto-censure sur ce qu'on aurait pu dire et qui aurait pu nous conduire à cette réponse si désagréable à recevoir de la part de ses interlocuteurs.

C'est une féministe, elle n'a pas d'humour, OH MON DIEU !!!!!!!!!!!

Déjà qu'on dit communément que les femmes n'ont pas d'humour, mais alors les féministes... Est-il physiologiquement possible qu'elles en aient, hein ?

C'est une vraie question pour un tas de gens.

C'est par exemple, une vraie question pour Rémi Gaillard. Ce brave monsieur nous gratifie en effet d'une belle vidéo d'une minute et 44 seconde où il mime des actes sexuels avec des femmes qui n'ont rien demandé.
Et qui se demande après pourquoi y a des gens que ça ne fait pas rire.
Mais au fait, est-ce que quelqu'un s'est demandé POURQUOI diable ça nous faisait pas marrer ?